Culture

Centre d’amitié de Wachiay

Deux initiatives pour éduquer et inspirer la prochaine génération de professionnels des médias

La Wachiay Friendship Centre Society de Comox Valley sur l’Île de Vancouver est devenue un pôle de formation pour les jeunes autochtones qui souhaitent choisir une profession sans les médias électroniques, la radio ou télédiffusion ou l’imprimerie créative, grâce à deux entreprises sociales en pleine expansion qui opèrent au sein du Centre d’amitié.

Wachiay MultiMedia (ou WAMM) est un centre de formation entièrement fonctionnel, à la quasi-pointe de son secteur, qui offrent une série complète de cours sur les médias. Les étudiants y ont la possibilité d’apprendre la diffusion radio et télévisée, la diffusion de balados, les blogues vidéo, la réalisation de films, la photographie et l’éclairage. Ils acquièrent aussi des compétences connexes, comme le marketing, la publicité, les budgets, la soumission de projets et la production.

Wachiay Studio est l’un des studios de sérigraphie et de graphisme les mieux équipés au Canada, et est adapté pour l’enseignement de l’impression sur vêtements et tissus, sur surfaces planes et industrielle à l’aide de techniques manuelles et automatisées. Les cours offerts par le studio aident les étudiants à étendre leur portfolio artistique et à aiguiser leurs compétences d’entrepreneurs.

DSC00680_grande.JPG

Ces deux programmes de la Wachiay Friendship Centre Society ont débuté en 2013 comme initiatives éducatives et ont évolué depuis jusqu’à offrir des formations complètes. Les programmes ont eu beaucoup de succès dès le départ, et Wachiay a commencé à acquérir des équipements pour mieux servir les utilisateurs du studio. En 2015, WAMM a acquis un studio de diffusion complet pour appuyer ses enseignements en arts audiovisuels, en journalisme d’antenne et en cinématographie.

À mesure que WAMM et Wachiay ont pris de l’essor, ils ont noué de nombreux partenariats qui renforcent la qualité de l’éducation que reçoivent les étudiants du programme. Beaucoup de films et d’émissions requis par des organismes communautaires y ont été réalisés par des étudiants.

« Les étudiants de WAMM ont mené plusieurs projets, dont une vidéo de sensibilisation VIH commissionnée par Island Health, dit Rob Crowston, directeur général de WAMM. Notre production la plus récente était commissionnée par le Centre d’amitié de Victoria pour promouvoir ses services aux jeunes. Pour ce projet, les étudiants se sont rendus à Victoria, ont filmé une douzaine d’entrevues avec des employés, des dirigeants et des jeunes, en plus des nombreux clichés et autres vidéos pendant deux jours de travail intensifs. À leur retour, ils ont passé six semaines à travailler d’arrache-pied pour monter, arranger, composer, éditer et redéfinir leur histoire. »

M. Crowston insiste sur la valeur du travail basé sur des objectifs concrets, qui mène les étudiants à travailler avec de vrais clients sur des projets qui ont un impact visible sur la communauté. Avec Wachiay, il espère « ouvrir la porte aux commissions d’autres Centres d’amitié du Canada : archivage de contenu numérique, supports de promotion sérigraphiés, ou même production de documentaires, filmage d’événements spéciaux, et ainsi de suite. Nous avons l’intention d’ouvrir notre enseignement aux jeunes qui fréquentent les Centres d’amitié du pays grâce à l’éducation à distance, et nous espérons qu’à leur tour, ces jeunes créeront des opportunités dans leur communauté. »

DSC00709_grande.JPG

Le personnel de Wachiay Studio et de WAMM sait qu’il est important que la culture et l’imagerie autochtones fasse partie de leurs activités pour donner aux jeunes confiance en eux-mêmes et pour renforcer les communautés de façon traditionnelle, mais avec des outils modernes.

Un programme s’associe à des établissements d’enseignement autochtones pour aider les étudiants des écoles locales à apprendre les bases du graphisme en créant leurs propres dessins qu’ils impriment par sérigraphie sur papier ou sur un chandail qu’ils peuvent garder et emporter chez eux.

« Il y eu un projet vraiment bien juste avant Noël. Deux personnes de la Première nation des Ko’moks ont fabriqué 45 boîtes à offrir en cadeaux aux aînés de leur communauté, explique Crowston. Nous les avons aidés à coordonner la création et l’impression du motif. Ça a beaucoup plu. Nous avons aussi organisé un cours sur l’impression pour les aînés au Centre d’amitié, et ils ont fait leurs T-shirts eux-mêmes. »

Par ailleurs, des membres du personnel de Wachiay se sont rendus au Yukon pour y installer une machine de sérigraphie automatique pour réaliser des tirages limités. « Nous avons animé un atelier avec six artistes autochtones et d’autres personnes de la communauté, y compris des employés du centre d’amitié Skookum Jim, pour leur apprendre comment se servir de la machine et comment utiliser les encres à base d’eau, dit Crowston. Maintenant, les gens du Yukon et du nord de la Colombie-Britannique, de l’Alaska et des Territoires-du-Nord-Ouest peuvent imprimer leurs créations sur place. Nous allons aussi organiser des programmes similaires dans les réserves de Ahousaht et Gwa’sala-Nakwaxda cette année.

La Wachiay Friendship Centre Society a également décroché le Fonds de démonstration de l’innovation autochtone en 2016, ce qui lui permet de faire de meilleures études de marché et de donner à des jeunes de la région des compétences utiles dans une région qui dépend en partie de la vente au détail et des services pour son économie.  

“Comme nous pouvons mettre en relation les jeunes, les idées et la technologie, nous espérons devenir chefs de file et partenaires créatifs de l’histoire toujours en évolution de la jeunesse autochtone au Canada, conclut Crowston. À partir de 2017, nous offrons des services créatifs à tous les Centres d’amitié du pays, pour leurs besoins promotionnels, mais aussi pour leur apprendre les nombreux débouchés professionnels qui existent pour les jeunes dans un secteur des multimédias ou de la technologie près de chez eux.”

Les inscriptions aux cours de 2017 de WAMM et Wachiay Studio sont actuellement en cours.

 DSC00033_large.JPG

 

Plus d'histoires

Le Centre d’amitié de St. John’s s’apprête à rentrer dans le livre des records Guinness tout en soutenant la Fierté
Un nouvel édifice redonne vie au centre d’amitié saskatchewanais
Centre d’amitié de La Loche
Un nouvel édifice redonne vie au centre d’amitié saskatchewanais

Mots clés

weremember indigenousveteransday http-spiritpanels-humanrights-ca

Participez à la discussion

Captcha?color=006091&locale=fr

S'il vous plaît entrer les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessus.

Commentaires (0)