Ressources

5 conseils pour une carrière réussie

Caitlin Tolley donne quelques conseils aux jeunes qui souhaitent suivre des études et se fixer des objectifs professionnels

Trouver sa place et tenter de réussir peut être difficile pour les jeunes Autochtones qui sont aux études ou tentent d’évoluer dans leur carrière. Voici cinq conseils qui pourraient les aider à atteindre leurs objectifs. Bien sûr, cette liste n’est pas exhaustive, mais ces principes m’ont bien servie tout au long de ma carrière.

1. Si tu veux travailler dans un domaine professionnel, tu devras te lancer des défis.

Tu devras prendre contact avec des professionnels expérimentés dans le domaine que tu as choisi et prendre le temps de les rencontrer. Paie leur la café ou le lunch, et demande leur comment ils ou elles en sont arrivé(e)s à ce point. En général, les gens sont heureux d’offrir leurs conseils, mais tu devras faire le premier pas.

2. Tu devras parfois prendre des risques.

Cet été, je me suis installée à Toronto pour explorer les possibilités offertes dans le domaine du droit. Déménager dans une nouvelle ville n’a pas été facile, et j’ai été confrontée à beaucoup de difficultés, mais j’ai tiré les leçons de cette expérience et des opportunités professionnelles qui se sont présentées. Je te mets au défi de prendre ce genre de risque et de saisir les occasions qui se présentent pour aller de l’avant.

3. Habitue-toi à la critique.

Demande-toi comment améliorer tes compétences et assurer ton développement professionnel? Personne n’aime se faire critiquer, mais c’est important pour s’améliorer dans son travail. N’oublie pas que la personne qui prend le temps de te faire part de ses commentaires te fait un cadeau.

4. N’oublie pas de prendre soin de toi.

Dors suffisamment la nuit, va marcher ou prépare-toi un repas santé. Tu devras prendre soin de toi pour bien faire ton travail. J’aurais vraiment aimé qu’on nous donne ce conseil quand je suivais mes études de droit. J’aurais aimé qu’on insiste plus sur l’importance de prendre soin de son corps, de son cerveau, de son esprit et de son équilibre émotionnel.

5. Sois bon(ne) envers les autres, humble et fidèle à toi-même.

Quand tu fais face à un défi, quand tu as envie d’abandonner, pense à tes motivations de départ, pense aux plus jeunes de ta communauté qui voient en toi un exemple qui les encourage à rester à l’école et à faire des études. N’oublie pas d’être bon(ne) envers les autres, de rester humble et n’oublie jamais qui tu es.

Caitlin Tolley est fière algonquine anishinabée de Kitigan-Zibi Anishinabeg au Québec. Elle termine actuellement ses études de droit à l’Université d’Ottawa.

 

Plus d'histoires

Tu cherches un emploi? Ces liens peuvent t’aider
De jeunes leaders autochtones devant le Comité permanent du Sénat sur les peuples autochtones à l’occasion de la Journée nationale des Autochtones
De jeunes autochtones sur la Colline
De jeunes leaders autochtones devant le Comité permanent du Sénat sur les peuples autochtones à l’occasion de la Journée nationale des Autochtones
Prenez de l’avance pour épargner en vue de l’éducation de votre enfant
Présence autochtone
Prenez de l’avance pour épargner en vue de l’éducation de votre enfant

Mots clés

weremember indigenousveteransday http-spiritpanels-humanrights-ca

Participez à la discussion

Captcha?color=006091&locale=fr

S'il vous plaît entrer les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessus.

Commentaires (0)