News

Indigenous Walks Ottawa

Des témoignages de l’histoire autochtone, des espaces et monuments culturels et artistiques autochtones, sont partout à Ottawa. À tous les coins de rue, sur le chemin de l’école ou du travail. Et pourtant, on passe souvent devant sans les voir.

Indigenous Walks s’emploie à changer cela.

Imaginée par l’artiste Jaime Koebel, Indigenous Walks est une entreprise qui offre des visites guidées du centre-ville d’Ottawa du point de vue de l’histoire et du patrimoine autochtone.

jaime_koebel.jpg

Mme Koebel dit que de nombreux participants sont surpris par ce qu’ils apprennent.

« On me dit souvent ‘je suis passé ici cent fois’, ou ‘ce type de visite devrait vraiment se développer’. »

Pour la plupart des participants, la visite guidée par Indigenous Walks est leur premier contact avec les questions qui touchent les Autochtones.

Jaime Koebel, métisse / crie de Lac La Biche, en Alberta, a lancé Indigenous Walks il y a deux ans après avoir travaillé au Musée des beaux-arts du Canada, où elle guidait des groupes de jeunes et s’appuyait sur les œuvres exposées pour aborder des questions sociales, politiques et culturelles d’un point de vue autochtone.

Elle est titulaire d’un diplôme d’études canadiennes, et a été membre active du conseil des jeunes de l’Association nationale des centres d’amitié. Passionnée d’éducation, elle a imaginé Indigenous Walks comme un moyen idéal de mettre à profit son expérience et d’éveiller la conscience du public à la culture et à l’histoire des Autochtones.

« Dans une de mes visites, sur la Colline parlementaire, on s’arrête devant les portraits de tous les premiers ministres, et on parle de la situation des peuples autochtones à cette époque-là, dit-elle. Les gens n’ont aucune idée des traités, ni de l’histoire du vote des femmes autochtones. »

Tout le monde peut s’inscrire à la visite de base, mais Mme Koebel organise aussi des visites spécialisées en politique ou en art, par exemple. Elle a également accueilli des groupes scolaires, des étudiants, des internes en droit et des visiteurs de plusieurs ambassades. Les entreprises locales peuvent aussi réserver des visites guidées pour leur personnel.

« C’est ça le plus formidable, c’est qu’on peut faire une visite, et en faire une autre, et ça sera différent, poursuit-elle. Chaque visite est différente. Chaque groupe s’intéresse à quelque chose de différent. »

Mme Koebel espère étendre Indigenous Walks à tout le pays, à commencer par une nouvelle agence à London, en Ontario, qui ouvrira ses portes à l’automne, et une autre à Winnipeg au printemps prochain. Elle organise une visite gratuite avec la Galerie d’art d’Ottawa le 23 avril.

Pour en savoir plus sur Indigenous Walks, consulte le site Web (en anglais seulement) ici : indigenouswalks.com.

 

 

 

More Stories

#TBT: Bill Reid et l’esprit de Haida Gwaii
Un people dans l’ombre: la Nation métisse
Une initiative de jeunes autochtones et allochtones empreinte de réussite
La conception d’une murale nomade
Une initiative de jeunes autochtones et allochtones empreinte de réussite

Tags

weremember indigenousveteransday http-spiritpanels-humanrights-ca

Join the discussion

Captcha?color=006091&locale=en

Please enter the characters you see in the image above.

Comments (0)